Essais
de Jean-Richard Bloch
Article mis en ligne le 17 décembre 2004
dernière modification le 30 juillet 2021

par Philippe Niogret

 1911, Comment on fait une section d’infanterie, N.R.F.
 1920, Carnaval est mort, Premiers essais pour mieux comprendre mon temps, N.R.F.
 1931, Destin du siècle, Seconds essais pour mieux comprendre mon temps, Rieder, coll. « Europe »
Réédition : P.U.F., coll. « Quadrige », 1996, présentation de Michel Trebitsch
 1930, Destin du théâtre, N.R.F.
 1930, Offrande à la musique (Dix filles dans un pré, La Nuit kurde, L’Illustre magicien), N.R.F.
 1933, Offrande à la politique, Troisièmes essais pour mieux comprendre mon temps, Rieder, coll. « Europe »
 1934, L’Anoblissement en France au temps de François Ier. Essai d’une définition de la condition juridique et sociale de la noblesse au début du XVIe siècle, Paris, Alcan
Réédition : Genève, Megariotis Reprints, (1978)
 1936, Naissance d’une culture, Quatrièmes essais pour mieux comprendre mon temps, Rieder
 1949, De la France trahie à la France en armes. Commentaires à Radio-Moscou 1941-1944, Éditions sociales
 1949, L’Homme du communisme [conférence sur Staline faite en 1946 à l’Association France-U.R.S.S.], éditions sociales.

 Jean-Richard Bloch ou À la découverte du monde connu : Jérusalem et Berlin (1925-1928), édition établie et annotée par Wolfgang Asholt et Claudine Delphis, Ed. Honoré Champion, 2010.