Groupe Études Jean-Richard Bloch

Accueil > Actualités > Moscou-Kazan-Oufa : Jean-Richard Bloch en 1942

Moscou-Kazan-Oufa : Jean-Richard Bloch en 1942

vendredi 30 juin 2017

Un article publié par Ludmila Stern dans la Revue historique d’avril 2017

"Écrivain français communiste, Jean-Richard Bloch était probablement le seul intellectuel français à avoir demandé l’asile politique en URSS pendant la Seconde Guerre mondiale. L’expérience unique de son exil soviétique, partiellement reconstituée grâce à ses notes inédites, ainsi que celles de sa femme, gardées au Département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, commence par l’arrivée de Bloch en URSS et son séjour à Moscou (avril-octobre 1941), suivi de son évacuation vers l’Est à Kazan sous l’égide de l’Union des écrivains soviétiques (octobre-décembre 1941), et ensuite à Oufa où il sera mobilisé par l’Internationale Communiste pour lire ses Commentaires à la Radio du Komintern à destination de la France occupée (décembre 1941-décembre 1942). Après avoir examiné brièvement le développement des relations que Bloch entretenait avec l’Union des écrivains dans de nouvelles conditions de guerre, nous nous concentrerons sur les attentes du Komintern à l’égard de Bloch et de sa femme. La reconstruction des conditions de travail et de la qualité de vie de la «  famille kominternienne  » contribuera à la littérature limitée (Ceretti, Cauchy, Thorez-Vermeersch, Wieviorka) de la période à Oufa, et fera lumière sur les fonctions de Bloch, ainsi que son statut et ses interactions avec la direction de l’Internationale Communiste."

Ludmila Stern, professeure agrégée, est la fondatrice et la première coordinatrice du master d’interprétation et de traduction à l’université de Nouvelles-Galles du Sud en Australie. Sa recherche historique porte sur la mobilisation des intellectuels occidentaux dans l’Union soviétique de l’entre-deux-guerres, et examine de près l’intérêt que ces intellectuels occidentaux, en particulier français, prêtaient à l’URSS de Staline. Parmi ses publications figurent la monographie Western Intellectuals and the Soviet Union, 1920-40. From Red Square to the Left Bank (Routledge, 2007) et la direction, avec Rachel Mazuy, de l’ouvrage à paraître, Moscou-Caucase. Été 1934. Lettres de voyage en URSS de Marguerite et Jean-Richard Bloch, préface de Christophe Prochasson, Institut de l’Histoire du Temps Présent (Sciences Po), CNRS, Paris, 2017. Son domaine de recherche actuel porte sur l’interprétation dans les procès pour crimes de guerre devant les tribunaux nationaux et internationaux, y compris la Cour pénale internationale (CPI).


Voir en ligne : Le texte de l’article Moscou-Kazan-Oufa : Jean-Richard Bloch en 1942 sur cairn